One Comment

  1. Molinaro Grégory

    Disons que se mettre short pour tirer partie de la bulle indicielle (si tant est qu’elle existe) risque de coûter très cher en revanche. Elle nécessitera une très grande patience pour l’investisseur qui s’y risquera, plus grande que celle nécessaire pour tirer partie de la bulle des subprimes. Et comme le disait Keynes, « le marché risque d’avoir tort plus longtemps que vous ne demeurez solvables ». Et même pour les subprimes Michael Burry n’est pas passé loin de la capitulation face aux mouvements de rachats sur ses fonds. Il s’en est fallu d’un cheveu. Une année supplémentaire de hausse du marché des subprimes et il devait liquider.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.