7 Comments

  1. Florent

    Bonjour,
    Article très intéressant !
    Je suis étonné que le CA de la gestion indicielle, 6 Mds d’euros en 2019, soit si faible, surtout quand on le compare à l’encours de 21000 Mds d’euros : cela représente 0,029 % des encours, moins que les frais de gestion des fonds indiciels les moins chers ? Le CA est peut-être calculé en enlevant les frais de transaction des frais de gestion (management expenses) ?
    C’est en tout cas une bonne nouvelle pour les épargnants 🙂

    • Philippe Maupas, CFA

      Bonjour,
      L’infographie du BCG est complexe à déchiffrer : le CA 2019 de la gestion indicielle est de 18 milliards de $. 6, c’est la part de l’indiciel dans le total (6% de 296 milliards), ce qui correspond à 0,08% des encours. La majorité de ces derniers étant dans des produits à moins de 5 points de base de frais de gestion, c’est une estimation plausible.

    • Philippe Maupas, CFA

      Exemples de frais de gestion pour les ETF géants de iShares aux Etats-Unis, après une baisse de 1 point de base : Core S&P 500 (IVV) = 0,03% (196 milliards de $ d’encours), Core S&P Mid-Cap (IJH) = 0,05% (42 milliards de $ d’encours) et Core S&P Small Cap (IJR) = 0,06% (39,7 milliards de $ d’encours).

  2. Benoit

    Bonjour et merci pour vos articles

    L’investissement value style « daubasses » que je suis depuis 1 an sur leur site montre pourtant de très belles performances depuis 10ans.

    Connaissez vous ce blog ?

    Cdt
    Julien

  3. Nicolas

    Bonjour,

    Je ne suis pas sûr d’avoir bien compris l’histoire avec votre banque en ligne. Ils ont doublé les frais « d’inactivité c’est bien ça » ? C’est vrai qu’ils auraient pu être plus clair en mentionnant l’ancien tarif, cela dit ces pénalités sont payés par une minorité de clients.

    ING avait fait plus fort en annonçant une baisse de tarif suite à la loi pacte, avec des exemples flatteurs. En sortant la calculette, on s’aperçoit en fait que pour tous les ordres >1800€ il s’agit d’une hausse des tarifs, parfois de plus de 100%.

    Enfin pour la transparence, peut-être pourriez vous souffler l’idée à Quantalys d’inclure systématiquement les frais courants dans les tableurs des nombreux palmares publiés.

    Merci pour cette chronique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.