2 Comments

  1. Je crains que le business model des ETF zero frais de gestion soit partiellement lié au partage de revenu des prêts de titres (en direct ou via un swap). Si c’était le cas, ce pourrait être une régression: moins de transparence et plus de conflit d’intérêt dans la gestion des risques de contrepartie. Sais tu ce qu’il en est?

    • Philippe Maupas, CFA

      Le prospectus des ETF SoFi ne mentionne pas le prêt de titres. Celui des mutual funds de Fidelity à frais zéro mentionne ceci parmi les « Principal Investment Strategies » : « Lending securities to earn income for the fund. » Les modalités de partage des revenus du prêt de titres entre le fonds et la société de gestion ne sont pas précisées. Je suis tout à fait favorable au prêt de titres dès lors qu’il est fait dans les règles de l’art et que c’est le fonds qui perçoit la majeure partie du revenu. Quoi qu’il en soit, il est clair que payer des frais explicites me semble préférable à encourir des frais cachés. Free is bullshit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *