3 Comments

  1. Moi j’ai surtout appris la formule suivante : Qui c’est les plus forts ? … Evidemment les verts !
    Pour en revenir à nos moutons mais sous l’angle factoriel : est-ce que justement les fonds dit greens battent les indices traditionnels ? Et on peut se poser la même question pour les fonds greenwashés ISR ? NB : Ma question a trait aux facteurs et non à la « gestion active ».

    • Philippe Maupas, CFA

      Ben oui, les plus forts, c’est les Verts. Même (et surtout) quand ils perdent à Glasgow. Je ne suis pas sûr que l’ESG ait vocation à devenir un « facteur ». Mais je suis certain que l’ESG sera une des planches de salut de la gestion active et un terrain de concurrence féroce entre fournisseurs d’indices. Une espèce de nouvelle frontière. On laissera les spécialistes analyser les fonds ESG pour voir s’ils sont particulièrement exposés à certains facteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *