2 Comments

    • Philippe Maupas, CFA

      Tout dépend de la façon dont les fonds, qu’ils soient actifs ou indiciels, votent en assemblée générale (AG). Un fonds (de type OPCVM ou Mutual Fund aux USA) n’a pas vocation à chercher à prendre le contrôle des sociétés dans lesquelles il investit. Il a en revanche un devoir fiduciaire vis-à-vis de ses clients, qu’il remplit notamment en votant en AG. Je ne vois aucun risque de collusion des gérants indiciels entre eux et je ne pense pas qu’il soit réaliste de priver les gérants indiciels de leurs droits de vote (comme ça a été suggéré) ou de limiter leur poids dans le capital des sociétés (ce qui irait à l’encontre du principe même de la gestion indicielle).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *