4 Comments

  1. laurence

    la lecture du papier de coutts laisse une impression désagréable; préconiser aux autres de réduire leur coût et de partager 25% de la sur-performance est ans doute plus facile quand on est soi même en run off et manifestement en train de se reconfigurer; s’ils font ce qu’ils recommandent qu’ils donnent un exemple accessible sur leur site! (leurs frais et leur profit!) leur structure permet une discrétion bien utile…

    • Philippe Maupas, CFA

      C’est effectivement la limite de l’exercice : Baillie Gifford précise que Coutts s’exprime à titre personnel et il est effectivement peu probable que la société s’applique la potion suggérée par son associé.

  2. foobar

    Bonjour,

    Consultation de la valorisation de votre portefeuille à quelle fréquence :
    Mon horizon de placement : 10 ans donc je consulte au mieux tous les 3 mois et début d’année quand je reçois mon relevé. La fréquence est parfois biaisée par les mauvaises nouvelles.

    Au bout de quelle durée de sous-performance vendez-vous un fonds géré activement :
    Je suis passé aux ETF à stratégie simple (ex: MSCI World) !
    Sinon il est très difficile de savoir si un fonds géré activement peut rebondir, sauf à ce que ce dernier ait une stratégie d’investissement simple et lisible (ex : small & mid cap). Contre exemple : Carmignac, H2O…
    Disons la règle 1 an, -15%

  3. Jean-francois BOUILLY

    Le graphique du S&P500 est effectivement intéressant. Il s’agit toutefois de données trimestrielles et la perception est différente quand on observe les trimestres civils (en particulier le 4eme trimestre 2018), et a fortiori les données mensuelles. Ceci dit, je suis assez d’accord avec la conclusion…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *