Catégories
H2OAM

Soldes chez H2O AM

Avec un à-propos admirable, c’est le jour du début des soldes en France que H2O AM a publié une mise à jour des valeurs estimatives des 7 side pockets naufragés après avoir heurté l’iceberg Lars Windhorst.

Les remises consenties sont conséquentes : elles vont de 44% à 26% par rapport aux valeurs estimatives précédentes, qui dataient de fin août 2021.

Et par rapport aux encours estimés à la création des side pockets, qui s’est échelonnée du 30 septembre au 8 octobre 2020, la décote s’élève à plus de 35% : ce sont près de 587 millions d’euros qui sont virtuellement partis en fumée.

En octobre 2021, H2O AM avait annoncé suspendre la mise à jour de ces valeurs estimatives, "dans l'intérêt des porteurs de parts" bien entendu, comme tout ce qui est fait par la société de gestion (j'en ai parlé ici dans une chronique pour Gestion de Fortune).

Il faut dire que H2O n'avait qu'un acheteur pour les actifs illiquides détenus dans les side pockets : Tennor, la holding de Lars Windhorst, qui avait consolidé en mai 2021 toutes les émissions de ses filiales dans une seule émission obligataire, une « first super senior secured note » (FSSSN) portant intérêt au taux annuel de 4,5% et prévoyant la possibilité de remboursements intermédiaires avant le remboursement définitif prévu début 2022.

Dans la partie de poker menteur entre H2O AM et Tennor, il valait mieux ne pas montrer son jeu à l'adversaire en ne mettant plus à jour les valeurs estimatives. L'AMF a laissé faire, je serais intéressé de savoir sur la base de quel raisonnement et sur la foi de quel article de son réglement.

Il faut aussi dire que Tennor a eu bien des soucis en fin d'année dernière : alors que Lars Windhorst se prenait en photo avec ses amis, vedettes du monde des affaires et du show biz et célébrait les trop rares victoires de son club de football, le Hertha BSC1, un créancier mécontent portait plainte devant un tribunal néerlandais, lequel mettait la société en liquidation.

J'eus alors mon quart d'heure warholien sur Twitter, quand Lars me répondit ceci en français.

Tennor fit appel de la décision qui fut annulée ultérieurement.

De remboursements intermédiaires, il n'y a point eu à ma connaissance. 2022 est arrivé, les soldes aussi.

Le régulateur britannique (la FCA) avait imposé à H2O AM de se faire assister par des professionnels compétents pour négocier la vente des actifs illiquides. H2O avait retenu Perella Weinberg Partners2 et s'était également adjoint les services d'un cabinet d'avocats, Linklaters.

Je me pose plusieurs questions :

  • Qui paie les conseils retenus par H2O AM ? Les side pockets ou la société de gestion ? La décence voudrait que ce soit la société de gestion. Il serait particulièrement obscène que ce soient les side pockets qui paient.
  • Sur la base de quelles valeurs mensuelles estimatives les frais de gestion de H2O AM ont-ils été provisionnés entre le 1er septembre et le 31 décembre 2021 ?
  • Pourquoi y a-t-il toujours un écart de performance aussi important entre les parts R et SR de H2O Multibonds FCP, que ne peut justifier la différence de frais de gestion ?

J'en ajoute une (le dimanche 16 janvier) suite à un échange avec un lecteur (voir ci-dessous dans le forum).

  • Quel traitement les compagnies d'assurance vie ayant référencé les fonds H2O AM dans leurs contrats, après une due diligence que j'imagine approfondie, surtout après la parution de l'article du Financial Times le 17 juin 2019, appliquent-elles aux side-pockets pour percevoir les frais de gestion au titre du contrat ? Il serait décent de ne pas facturer de frais de gestion au titre du contrat sur ces véhicules à la dérive. Sachant que ces frais sont perçus en nature, que ces side-pockets ne sont pas liquides, je me demande comment font les compagnies qui auraient fait le choix de l'indécence, à savoir de prélever leurs frais de gestion sur les fonds cantonnés. J'espère qu'un journaliste posera la question à toutes les compagnies concernées.

Décidément, on n'en finit pas de toucher le fond dans cette affaire dont l'écosystème français ne va pas sortir grandi.

Attendons les 2 régulateurs concernés, l'AMF et la FCA, pour savoir si H2O AM a commis des infractions.

Les distributeurs ont failli : à ma connaissance, aucun n'a pris de mesure après la publication du premier article du Financial Times le 17 juin 2019, dans lequel Robert Smith et Cynthia O'Murchu dévoilaient la présence d'actifs illiquides dans certains fonds de H2O. Il a fallu attendre la mise en place des side pockets en octobre 2020 pour que la plupart des assureurs interdisent la souscription aux fonds devenus radioactifs de H2O AM.

Quant aux vendeurs de produits financiers qui adulaient Bruno Crastes, ils ont dû changer d'idole3. Je serais curieux de savoir comment ils vont expliquer le naufrage virtuel des side pockets à ceux de leurs clients qui en détiennent.

Le 13 janvier à 9 heures, il n'y avait aucune information sur la mise à jour des valeurs estimatives des side pockets sur le site de H2O AM. Comme le dit la société de gestion, "H2O se positionne autour des valeurs fondamentales de performance, liquidité et transparence".

Dans un document en date du 12 janvier intitulé "Side-pockets - Rapport de gestion - Décembre 2021" qui ne semble pas être en ligne sur le site de la société, on peut lire ceci :

Nous travaillons, avec nos conseillers juridiques et financiers, sur différents scenarios.

H2O AM confirme son engagement à réaliser la cession complète des actifs des fonds cantonnés dans les meilleurs délais, et dans le meilleur intérêt de ses porteurs de parts.

Peut-être qu'il faut faire confiance à Lars et le croire quand il m'écrit que "nous rembourserons à coup sûr les side pockets de H2O". On parie combien ?

 Pour recevoir, comme 153 abonné.e.s, une notification à chaque parution d'un nouveau billet, remplissez le formulaire d'inscription que vous trouverez en bas de chacune des pages de ce site. 

 

Illustration : Wile E. Coyote and the Road Runner - Chuck Jones - Looney Tunes (E pour Ethelbert)

 

  1. Dans lequel il a injecté 375 millions d'euros.
  2. Et pas Weinberg Capital Partners comme je l'avais initialement écrit par erreur, mea maxima culpa.
  3. Je suppose qu'ils ont remplacé H2O en partie par des SCPI, en partie par des fonds thématiques, mais sûrement pas par des ETF indiciels à bas coûts.

18 réponses sur « Soldes chez H2O AM »

Ces gérants devraient rendre des comptes devant la justice pour avoir joué malicieusement avec l’argent de leurs clients et tenté ou réussi de se faire des fortunes avec les commissions en tout genre.
Bien vu votre article.

Les régulateurs enquêtent et ça prend du temps. Aux porteurs de parts des fonds H2O AM qui s’estiment lésés de porter plainte devant les juridictions compétentes.

il faudrait avoir le détail des lignes des side pockets avec les quantités et les princing appliqués pour leurs valorisations courantes et voir sur le marché des distress -high yield si l’on pourrait en tirer mieux; ou bien c’est encore plus pourri que l’on imagine ?…

Je crains qu’il n’y ait pas d’autre acheteur possible pour la dette Tennor que Tennor. Tout dépend donc de la situation financière de la société et de ses filiales opérationnelles. Le FT vient de publier un papier indiquant que les créanciers de Tennor avaient accepté d’étendre la maturité de l’émission qui devait initialement être remboursée début 2022 de 6 mois.

votre commentaire malheuresement sonne comme une verité. les SP seront à jamais devalorisés. je pense qu’avec la hausse des taux , personne ne voudra de ces obligations pourries.

Il est certain que personne n’en voudra. Mais ce qui importe, c’est que Tennor arrive à les rembourser.

On ne sait pas encore à quelle hauteur les investisseurs ont été lésés, il faudra attendre pour cela la liquiditation définitive des side pockets. Les fonds cantonnés sont prévus par le réglement de l’AMF et les défauts de paiement font partie des risques qui étaient mentionnés dans les prospectus des fonds d’origine de H2O AM. Il existe un collectif représenté par un cabinet d’avocats, seule initiative de mutualisation des efforts à ma connaissance.

On peut s’interroger sur la pertinence de cette recommandation de la part d’un professionnel régulé. Le défaut de conseil existe, et ça y ressemble. Si le conseiller de votre mère est un CIF, il adhère à une association professionnelle. S’il a agi en tant que courtier d’assurances, il est lui même couvert par une assurance responsabilité civile professionnelle. Je crois qu’il existe des procédures de médiation si ce conseiller refuse de reconnaître une quelconque responsabilité. Et si la médiation ne marche pas, vous pouvez aller devant les tribunaux.

Merci encore pour ce retour. C’est en effet un acteur français qui se définit comme « leader dans le secteur de la gestion de patrimoine issu du rapprochement de 11 cabinets de Conseillers en Gestion de Patrimoine »…
Ma mère est trop âgée et je crois qu’on fera une croix la dessus. Bon WE !

We can’t exclude that we are part of a fraud. The two interested parts from tennor to H2O don’t shine for trasparency.
I’m more quiet if SP are not negotiated by h2o team.

Oui, n’hésitez pas à partager avec moi si Generali a choisi de prélever des frais de gestion assurance sur les SP H2O. La fréquence de perception est annuelle sur ce contrat, vous devriez bientôt avoir l’information. Mais vous devez aussi l’avoir sur votre relevé de début 2021, puisque les SP ont été créées en octobre 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.