7 Comments

  1. Vercken

    Merci. La selection d’ING est plutôt onéreuse ! L’obligation d’affichage des rétro-com va dans le bon sens. Avec le « risque » néanmoins de voir arriver des clean shares, ce qui signerait à mon sens la fin des ETF à 0,2% + 0,5% de frais d’UC en AV (des tarifs qui à priori ne permettent pas aux assureurs de rentrer dans leur frais).

    Vous dites « Sur les OPCI, le distributeur vit surtout avec les frais de souscription (ici 3,5% du montant souscrit) ». Je crois que vous faites une erreur, sur cet OPCI les 3,5% de frais d’entrée sont acquis à l’opci et servent à payer une partie des frais d’acquisitions des immeubles (prospectus). Au passage, pour les SCPI c’est différent puisque malgré des frais d’entrée exorbitants ils sont intégralement acquis à la SdG, qui en rétrocède une partie à l’apporteur d’affaire (cgp, assureur).

  2. Jlw

    Je vous lis (et vous ecris) de Belgique. Mutatis mutandis, les pratiques sont les memes (pas de devoir fiduciaire), les produits aussi (fonds euro = branche 21, unites de comptes = branche 23 sans jamais d’ETF, produits avec deduction fiscale sur le dos desquels les banques et les assurances se goinfrent de frais.), problemes de liquidite (assureur-vie Integrale en cours)… sauf que dans mon Plat Pays, je ne connais aucun blog qui devoile le dessous des cartes comme vous le faites. Merci pour votre blog. Bonne continuation.

    • Philippe Maupas, CFA

      Magie de l’internet, beauté de la francophonie. Je vois que les mauvaises pratiques n’ont pas de frontières, ce qui n’est malheureusement pas surprenant.

  3. Hugues

    Très pertinent. Pourquoi évoquer uniquement les ETF comme alternative crédible aux OPC alors que les titres vifs le sont d’autant plus qu’ils n’impliquent aucun frais de gestion…

    • Philippe Maupas, CFA

      Vous avez raison. Mais le grand avantage de certains ETF, c’est la diversification qu’ils apportent. Pouvoir s’exposer au MSCI World et au MSCI Emerging Markets pour 0.2% par an, c’est tout simplement exceptionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.