2 Comments

  1. Tanguy van de Werve

    Merci. Très intéressante analyse.
    Évidement il convient aussi de tenir compte des fonds multi-assets qui sont sans doute mieux armés pour faire face à un bear market voire à un crash.
    Acheter l’indice c’est bien tant que le marché ne crache pas …
    Sur les coûts, l’offre pléthorique de fonds permet aux investisseurs informés de trouver chaussures à leurs pieds et à bon prix. Le tout est se savoir où chercher.
    Par ailleurs, il faut selon moi éviter d’opposer actif et passif.
    Beaucoup d’investisseurs ont en portefeuille des lignes en direct, des fonds actifs et des ETF. Et gère leur positions em ETF de manière active.

  2. Nicolas

    Bonjour,

    Il y a une chose que je n’explique pas c’est la discordance apparente entre le taux de succès des fonds actifs vs passif dans l’univers des marchés émergents entre l’étude SPIVA (4% de taux de succès) et l’étude de Morningstar (51% de taux de succès à 10 ans). Je sais bien que SPIVA utilise un indice pour référence, alors que Morningstar a recours à un ETF, mais je ne pense pas que cela suffise à expliquer cette discordance.

    Merci d’avance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.